Croissance 2015, le Maroc en bonne place en Afrique du Nord

Croissance 2015, le Maroc en bonne place en Afrique du Nord

Le Maroc devrait afficher l’une des meilleures performances économiques en Afrique du Nord aux côtés de la Tunisie en 2015. Le Royaume et son voisin profiteraient ainsi de la reprise en Europe, leur principal partenaire économique. Ils tireraient également profit de l’amélioration de la conjoncture économique mondiale, mais aussi de leur stabilité politique et du dynamisme de la demande intérieure. Ce sont là les prévisions de l’assureur-crédit mondial, Coface, qui vient de publier son panorama risque pour la région Mena (Moyen-Orient et Afrique du Nord).

Son pronostic vient conforter les prévisions du Haut Commissariat au plan (HCP) qui table cette année sur un taux de croissance de 4,8% au Maroc (lire supra). 
Pour les analystes de l’assureur-crédit qui opère désormais directement sur le marché marocain, la reprise du tourisme, le regain de confiance des investisseurs et la relance des exportations devraient, dans un contexte de reprise au sein des pays européens, contribuer de manière positive à la croissance du Maroc et des autres pays importateurs de pétrole, dont la Tunisie et l’Égypte. Concrètement, la croissance dans les pays importateurs de pétrole est attendue autour de 2,5% en 2014 et de 3,4% en 2015. «Cela étant, ces pays connaissent des taux de chômage, des déficits budgétaires et des déficits courants élevés. Le niveau de la dette publique l'est également. La situation devrait néanmoins s'améliorer à la faveur de la reprise de l'activité économique et des réformes incitatives», nuance Coface.

L’institution, qui a fait un focus sur le secteur textile en Afrique du Nord, affirme que cette activité est en phase de reprise après une période d’instabilité. Toutefois, «la concentration des exportations de produits textiles dans les pays européens, le pouvoir de négociation des clients sur les producteurs et l'accès limité au financement constituent les principaux risques menaçant ce secteur», précise Coface. L’assureur-crédit rappelle que le textile et l'habillement font partie des secteurs d'activité traditionnels des pays nord-africains et occupent une place importante en termes d'emploi et de production industrielle. Au Maroc, l’activité est le plus gros employeur de main-d'œuvre industrielle (40% du total). Il représente 10% du PIB et 20% des exportations, rappelle Coface. En 2014, l'activité textile-cuir marocaine a exporté pour 33,22 milliards de DH, en hausse de 3,8% sur un an.

http://www.lematin.ma/